PEDRALI - The Italian Essence

Corporate Carbon Footprint : une empreinte green

08/04/2021

Corporate Carbon Footprint : une empreinte green

Pedrali réalise son étude Corporate Carbon Footprint et obtient la certification UNI EN ISO 14064-1:2019

 

 Mesurer l’émission de gaz à effet de serre est un acte de responsabilité envers la Planète.
Après avoir réalisé son étude de Corporate Carbon Footprint, Pedrali en obtient la certification UNI EN ISO 14064-1:2019.

Cette étude permet de calculer la quantité totale des émissions de gaz à effet de serre (GES) produites, directement et indirectement, à travers les activités menées par un organisme sur un intervalle de temps donné.

L’entreprise 100 % made in Italy, prônant des valeurs « vertes » et dont les choix confirment que le respect de l’environnement représente depuis des années une pratique consolidée, est partie du principe que, à une époque marquée par une maximisation excessive et sans précédent des ressources environnementales à disposition, s’engager dans une politique de responsabilité sociétale ne signifie pas seulement axer la production et l’éthique de ses produits sur des choix écologiques, mais en faire un élément identitaire de sa culture d’entreprise, ainsi qu’un véritable objectif de business à moyen et long terme.                                                                                          

« Analyser la quantité de CO₂ que nous émettons nous aide à comprendre quel est l’impact de l’ensemble de notre cycle de production sur l’environnement. Ceci nous permet d’avoir des données concrètes pour définir des objectifs d’amélioration permanents, mesurables et donc réalistes. » d’affirmer Giuseppe Pedrali.

L’étude a été réalisée conformément à la Norme UNI EN ISO 14064-1:2019 en vue d’identifier, quantifier et gérer les émissions de GES rapportées en termes de tonnes de CO2 équivalent, liées à l’activité de production exercée pendant l’année 2018 dans les usines Pedrali de Mornico al Serio, dans la province de Bergame, où sont réalisés les meubles en métal, matières plastiques et les objets rembourrés et de Manzano, dans la province d’Udine, où sont fabriqués les meubles en bois. L’application de cette norme permet de suivre une méthodologie transparente et standardisée, pour restituer des résultats objectifs et comparables.

Les émissions sont identifiées et calculées en distinguant quatre sources différentes. Les émissions directes, c’est-à-dire issues de la combustion du gaz naturel, de fuites de gaz réfrigérants, ou bien de la combustion de gasoil pour autotraction, utilisée par la manutention des véhicules. Les émissions indirectes dérivant de la consommation d’énergie, issues de la production d’énergie électrique utilisée sur les différents sites de l’entreprise. Les émissions indirectes dérivant du transport de matières premières sur le trajet fournisseur/entreprise, celles dérivant des pertes de réseau relatives à la fourniture d’énergie électrique ou bien de la production de gasoil et de gaz naturel. Enfin, les émissions indirectes de GES associées aux produits, biens et services, achetés et utilisés par l’entreprise.

En analysant les résultats de cette étude, Pedrali se pose l’objectif de réduire la quantité de CO₂ rejeté dans l’atmosphère. Pour ce faire, et ensuite quantifier et mesurer, une série de mesures d’amélioration sont mises en œuvre, liées aux sources susmentionnées. Le tout permet d’enregistrer dans le temps une oscillation positive, en se fixant des objectifs clairement identifiables.

Choisir de son propre chef d’effectuer une étude, et de la faire certifier, permet à l’entreprise de comprendre les faiblesses environnementales de ses cycles de production. En partant de données objectivement mesurables, il est possible de réduire le gaspillage et d’augmenter l’efficacité en communiquant dans le même temps une politique green business fondée sur des données concrètes et comparables.